French English Italian

Qu'est-ce que la proctologie ?

La proctologie est la spécialité médicale qui se consacre aux pathologies de l’anus et du rectum. Il s’agit d’une sous-spécialité de la gastro-entérologie ou de la chirurgie viscérale. On estime que la prise en charge des maladies de l’anus représente environ 20 % des activités des gastroentérologues(3).

 Le plus souvent, le proctologue est consulté pour :

  • des saignements rectaux (rectorragies) ;
  • des douleurs au niveau de l’anus ;
  • une tuméfaction ou un prolapsus (« externalisation » du rectum) ;
  • des démangeaisons ;
  • des troubles du transit ;
  • des troubles de la continence ;
  • la présence d’un suintement ou de pus.

 L’affection la plus fréquemment rencontrée en proctologie est la maladie hémorroïdaire, plus souvent appelée « hémorroïdes ». On estime qu’environ 10 à 15% des adultes peuvent être concernés par ce problème, qui provoque de vives douleurs, des démangeaisons et des saignements au niveau de l’anus. En cause : la dilatation anormale de veines appelées hémorroïdes, au niveau de l’anus et du rectum.

 La maladie hémorroïdaire est particulièrement fréquente :

  • après 50 ans (jusqu’à une personne sur 2) ;
  • en cas de constipation chronique ;
  • chez les femmes enceintes ou venant d’accoucher.

 

Quand consulter un proctologue ?

Outre les hémorroïdes, plusieurs pathologies peuvent entrainer des troubles ou des douleurs au niveau de l’anus et du rectum, notamment :

  • des tumeurs (bénignes ou malignes) de l’anus et du rectum ;
  • une inflammation du rectum (rectite) ;
  • une fissure anale ou autres lésions ano-périnéales ;
  • un prolapsus rectal ;
  • des dermatoses (maladies de la peau et des muqueuses) ;
  • une maladie de Crohn (maladie inflammatoire chronique de l’intestin) ;
  • des infections transmises sexuellement.

 Bien que les pathologies ano-rectales puissent toucher tout le monde, il existe certains facteurs de risque reconnus, entre autres :

  • la grossesse et l’accouchement ;
  • la constipation chronique ;
  • les maladies ano-rectales sexuellement transmises.

 

Que fait le proctologue ?

Pour parvenir à un diagnostic et identifier l’origine des troubles, le proctologue :

  • interroge son patient ;
  • pratique un examen anorectal (toucher rectal, anuscopie, rectoscopie) ;
  • peut avoir recours à des examens : endoscopie, biopsie, Hémoccult pour déceler un cancer colorectal…).

En fonction du problème et du traitement à apporter, le proctologue peut avoir recours à divers examens complémentaires, tels que :

  • l’examen visuel avec un anuscope ou rectoscope ;
  • le toucher et la palpation ;
  • les explorations fonctionnelles rectales (manométrie anorectale, électromyographie, défécographie…) ;
  • les examens d’imagerie (scanner, échoendoscopie, coloscopie…) ;
  • les prélèvements sanguins ou locaux (notamment pour diagnostiquer une infection sexuellement transmise).

Quels risques pendant la consultation ?

La consultation chez un proctologue ne comporte pas de risques particuliers pour le patient. Cependant, l’examen de cette région est souvent mal vécu, puisqu’il est inconfortable et concerne une zone intime, voire taboue. Il est important d’établir une relation de confiance avec son médecin et de lui poser les questions nécessaires pour bien comprendre le déroulement de l’examen.

 

ooOoo
ooOoo
ooOoo
ooOoo
ooOoo
Aller au haut